Jim Haynes
Telegraphy By The Sea
CD HMS 009

D-Side
by Jean-François Micard
January, 2007

Lorsqu'on lui demande de préciser ses méthodes de composition, le Californien Jim Haynes se content de répondre: "Je rouille les choses." Une image on ne peut plus appropriée à ses différents travaux, que ce soit sous son propre nom ou sous celui de Coelacanth. Car Jim Haynes retraite inlassablement ses sons, les érode, jusqu'à ne plus reconnaître lui-même leur origine, avant de les assembler en de lents drones dévorés par l'entropie, un travail de longue haleine qui peut parfois prendre des années avant de voir la lumière. Ainsi, c'est pendant plus de deux ans que Jim Haynes a peau-finé, réarrangé, "rouillé" les éléments du long titre unique de Telegraphy by the Sea où, pendant près d'une heure, on assiste littéralement à la naissance de formes de vie abyssales et inconnues, qui évoluent dans un grondement de plaques tectoniques glissant l'une sur l'autre. Lorsque, plus qu'un simple disque (par ailleurs limité à cinq cents exemplaires), un artiste voue offre rien moins qu'un univers autonome à part entière, comment résister?